Recherche
toutes les sections

Qu'est-ce que l'islam? - (partie 2 de 4): les origines de l’islam

 

QR Code

Le rôle de l’islam parmi les autres religions, et plus particulièrement par rapport à la tradition judéo-chrétienne. par M. Abdulsalam

Nombre de visites: 341
0 0

     Où le message de Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) se situe-t-il par rapport aux messages précédents révélés par Dieu?  Une brève histoire des prophètes répondra sans doute à cette question.

     Le premier homme, Adam, était musulman en ce sens qu’il n’adorait nul autre que Dieu et qu’il se conformait à Ses commandements.  Mais avec le temps et la dispersion des hommes sur la terre, les gens ont commencé à s’éloigner de ce message et à adorer d’autres divinités conjointement avec Dieu ou en dehors de Lui.  Certains se sont mis à adorer les hommes pieux décédés, parmi eux, tandis que d’autres ont préféré adorer les esprits ou les forces de la nature.  C’est à ce moment que Dieu a commencé à envoyer des messagers aux hommes, afin de les ramener sur la voie du monothéisme pur, conforme à leur vraie nature, et de les mettre en garde contre les graves conséquences qui les attendaient s’ils persistaient à diriger leur adoration (sous toutes ses formes) vers d’autres que Dieu.

       Noé a été le premier messager envoyé pour prêcher le message de l’islam à son peuple, après que ce dernier se soit mis à adorer ses pieux ancêtres en même temps que Dieu.  Noé a appelé son peuple à cesser d’adorer ses idoles et lui a ordonné de revenir à un monothéisme pur en n’adorant que Dieu.  Certains ont décidé de suivre ses enseignements, mais la majorité ont refusé d’y croire.  On peut dire de ceux qui ont décidé de le suivre qu’ils étaient musulmans, car c’est bel et bien l’islam qu’ils suivaient; mais ceux qui se sont détournés de Noé sont restés mécréants et pour cette raison, ils ont été saisis par le châtiment.

      Après Noé, Dieu a envoyé des messagers à chaque nation qui s’était éloignée de la vérité, afin de la ramener sur la bonne voie.  Cette vérité a toujours été la même à toutes les époques et se résume essentiellement à rejeter tous les objets d’adoration et à diriger son adoration exclusivement vers Dieu, le Créateur et Seigneur de tous, et de se conformer à Ses commandements.  Mais, ainsi que nous l’avons mentionné plus haut, comme chaque nation avait une langue, une culture et un mode de vie différents, des messagers différents ont été envoyés à chacune pour une période de temps déterminée.

      Dieu a envoyé des messagers à toutes les nations et, au royaume de Babylone, Il a envoyé Abraham – l’un des premiers et plus grands prophètes – qui a appelé son peuple à rejeter l’adoration des idoles auxquelles il était entièrement dévoué.  Il les a appelés à l’islam, mais ils l’ont rejeté et ont même tenté de le tuer.  Dieu a éprouvé Abraham par de nombreuses épreuves, et sa foi s’est avérée véridique à chacune d’elles.  En reconnaissance des nombreux sacrifices d’Abraham, Dieu a proclamé que de sa descendance serait issue une grande nation parmi laquelle des prophètes seraient élus.  Chaque fois qu’un peuple, parmi sa descendance, commençait à s’éloigner de la vérité, c’est-à-dire de l’adoration exclusive de Dieu et de l’obéissance à Ses commandements, Dieu lui envoyait un autre messager pour le ramener sur la bonne voie.

        Par conséquent, plusieurs prophètes proviennent de la descendance d’Abraham, comme ses deux fils Isaac et Ismaël, ensuite Jacob (Israël), Joseph, David, Salomon, Moïse et, bien sûr, Jésus, pour ne nommer que ceux-là (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur eux tous).  Un prophète a été envoyé aux enfants d’Israël (les juifs) chaque fois que ceux-ci s’éloignaient de la vraie religion de Dieu, et ils étaient obligés, chaque fois, de suivre le messager qui leur était envoyé et de lui obéir.  Tous les messagers ont été envoyés avec le même message, c’est-à-dire de rejeter toute adoration qui n’est pas dirigée vers Dieu exclusivement et d’obéir à Ses commandements.  Certains ont choisi de ne pas croire en ces prophètes tandis que d’autres y ont cru.  Ceux qui y ont cru étaient en réalité des musulmans, puisque cette religion révélée, qu’ils suivaient, était l’islam.

        Parmi les messagers, il y a eu Mohammed (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui), descendant d’Ismaël, fils d’Abraham (paix sur lui), qui a été envoyé après Jésus.  Mohammed (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui) a prêché le même message que les prophètes et messagers l’ayant précédé, c’est-à-dire le message de l’islam – l’adoration exclusive à Dieu et l’obéissance à Ses commandements – duquel les fidèles des autres prophètes s’étaient éloignés.

        Comme nous pouvons donc le constater, le prophète Mohammed (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui) n’a pas fondé une nouvelle religion, tel que le croient erronément de nombreuses personnes; il a plutôt été envoyé comme le tout dernier prophète de l’islam.  En révélant à Mohammed Son dernier message, qui est un message éternel et universel destiné à toute l’humanité, Dieu a finalement honoré l’alliance qu’il avait conclue avec Abraham. 

        Tout comme il incombait aux contemporains de Mohammed de suivre le message qu’il leur transmettait en tant que dernier d’une succession de prophètes, il incombe à l’humanité tout entière de suivre ce même message.  Dieu a promis que ce message demeurerait inchangé et qu’il resterait applicable en tout lieu et en tout temps.  Une chose est sûre, c’est que le mode de vie prôné par l’islam est le même que celui que suivait le prophète Abraham, car la Bible et le Coran décrivent tous deux Abraham comme  un exemple élevé d’un homme qui s’est totalement soumis à Dieu, qui n’a adoré que Lui sans jamais rien Lui associer et sans intermédiaires.  Une fois que l’on a compris cela, il devient évident que, de toutes les religions, l’islam est la seule dont le message est à la fois éternel et universel, car tous les prophètes et messagers étaient « musulmans », c’est-à-dire qu’ils étaient soumis à la volonté de Dieu et qu’ils prêchaient l’islam, ou la soumission à la volonté de Dieu Tout-Puissant, en n’adorant que Lui et en obéissant à Ses commandements.

         Il est donc clair que ceux qui s’identifient comme musulmans, de nos jours, ne suivent pas une nouvelle religion; ils suivent plutôt la religion et le message de tous les prophètes et messagers qui ont été envoyés à l’humanité sur l’ordre de Dieu, c’est-à-dire l’islam.  Le mot « islam » est un mot arabe qui signifie littéralement « soumission à Dieu »; et les musulmans sont ceux qui se soumettent volontairement à Dieu et qui Lui obéissent activement, vivant en conformité avec Son message.

pdf PDF 48KB Les origines de l’islam Consultez le document Consultez le document Téléchargement Téléchargement
Article précédent
(partie 1 de 4): l’essence de l’islam
Article suivant
Qu’est-ce que l’islam? (partie 3 de 4): les croyances essentielles de l’islam
Commentaires
Les commentaires n’expriment forcément pas le point de vue du site et sont les opinions de leurs auteurs